Nos Horizons

Sur des paysages de bord de mer, une voix de femme lit des lettres que son ami lui écrit de la prison de Fresnes. Dans ce dialogue entre images et texte s’expriment l’absence, l’attente, le désir de liberté.

Année : 2022
Durée : 45 min.
Genre : documentaire / expérimental

Réalisation & montage : Charlotte Cayeux
Images : Gurvan Hue
Production : Athalie

Prix :

- Prix du Meilleur Court Métrage du jury des Critiques de Cinéma de Ligurie, Flight/Mostra Internationale del Cinema di Genova (Italie)
- Meilleur Film Expérimental, FICIMAD (Espagne)
- Meilleur Documentaire, Cafe Irani Chaii International Film Festival (Inde)

Sélections :

- Festival International du Film d’Education, France, décembre 2022
- Festival du Cinéma Numérique de Cotonou, Benin, décembre 2022
- Cinemaking International Film Festival, Bangladesh, décembre 2022
- Florence International Film Festival, novembre 2022
- Festival Fotogenia, Mexique, novembre 2022
- Skiptown Playhouse International Film Festival, USA, novembre 2022
- Film Diary NYC, USA, novembre 2022
- Chania Film Festival, Grèce, octobre 2022
- FLIGHT Mostra Internazionale del Cinema di Genova, Italie, octobre 2022 – PRIX DES CRITIQUES
- Cafe Irani Chaii International Film Festival, Inde, octobre 2022 – PRIX MEILLEUR DOCUMENTAIRE
- Buffalo International Film Festival, USA, octobre 2022
- Monadnock International Film Festival, USA, septembre 2022
- Corti di Mare Film Festival, Italie, septembre 2022
- Bobritsa Film Festival, Ukraine, juin 2022
- FICIMAD, Espagne, juin 2022 – PRIX MEILLEUR FILM EXPÉRIMENTAL
- Dea Open Air International Film Festival, Albanie, juin 2022

Semi-finaliste Flicker’s Rodhe Island International Film Festival

Prix de l’Association des critiques de cinéma de Ligurie au FLIGHT/Mostra Internationale del Cinema di Genova :

For the very personal political elaboration of the Adachi theory of landscapes, with the words of L’Autre Ahmed who, through the letters from prison and the cloudy landscapes can find a residual invisible presence in the places of denied freedom. Sincere and unstoppable like the sea, like the creative drive, like the need to be loved. And like the meaning itself of making cinema, together even when kept at a distance.

Chronique du film dans le catalogue du festival FICIMAD :